3) liens avec des textes publiés sur internet et présentant des confrontations de modes de pensée. Poster un commentaire 

Figurent (et figureront) ici des liens vers des textes dont je ne partage pas forcément toutes les idées mais qui m'ont paru intéressants pour illustrer les différences de formes de pensée dans des domaines très variés.



Macron -Tsipras, même débat l1) enteelacs. Jean Louis Sagot Duvoauroux

[i]Depuis le Venezuela : sept clés pour comprendre la crise actuelle
20 avril 2017, par TRAN MANTOVANI Emiliano

[i]Le piège du clivage “pro/anti” Europe
publication d'espaces Marx https://blogs.mediapart.fr/espaces-marx/blog/230518/le-piege-du-clivage-proanti-europe

La (regrettable) complexité des systèmes économiques. Jean-Philippe Bouchaud.
Reflets de la Physique n°20 22. 2010
Il est de plus en plus clair que la dynamique erratique des marchés financiers est en très grande partie endogène –
c’est­ à­ dire qu’elle résulte du fonctionnement interne des marchés et des boucles de rétroaction qui y sont présentes
– plutôt que la conséquence de réactions rationnelles à des événements exogènes. Cette dynamique erratique a
de nombreux points communs avec celle des systèmes physiques dits « complexes», comme les aimants désordonnés,


L'évaluation globale des technlogies Frédéric Jacquemart Véronique Thomas-Vaslin
Résumé : L'évaluation des technologies prend un aspect particulier depuis qu'il est devenu patent que la nature n'a pas une résilience infinie. Comme l'espèce humaine, en tant que telle, dépend, comme toute autre espèce, de l'état de la nature pour pérenniser sa présence sur terre, les enjeux de l'évaluation prennent des dimensions nouvelles, dans un cadre nouveau. L'évaluation classique, analytique, causaliste et essentiellement loco-régionale, vise surtout le niveau de l'individu ou de la collectivité. Elle ne peut répondre à la question de savoir quelle sera la réponse de la biosphère aux perturbations que nous lui faisons subir. C'est pourtant ce type de question qui nous importe aujourd'hui.....
..., l'évaluation globale, se situant à un niveau systémique, oublie ce type de question, qui dépasse nos capacités, pour demander « si je fais cela, est-ce que je touche à quelque chose d'important pour l'organisation du système considéré ? ». On vise, en somme, non à prédire ce qui va se passer, mais à évaluer la gravité potentielle d'une interaction avec le système qui nous contient. ....

Approche de la résilience et perturbations des systèmes complexes par une évaluation globale Véronique thomas-vaslin1 & frédéric jacquemart
Résumé. En tant qu’êtres vivants, nous intégrons des systèmes complexes macroscopiques et microscopiques organisés qui s’entrelacent au cours du temps. La résilience aux perturbations des systèmes complexes est une problématique majeure liée à l’historicité et la dynamique des systèmes évolutifs et les contextes dans lesquels ils évoluent, et qui ne peut faire l’objet d’évaluation réductionniste et causaliste. La réflexion transdisciplinaire et l’évaluation globale devrait permettre d’enrichir les concepts pour aller vers une pensée complexe, acceptant l’incertitude afin de mieux comprendre les propriétés d’organisation des systèmes et évaluer les perturbations imprédictibles des systèmes complexes qu’ils soient aux échelles biologiques, sociétales, écologiques ou climatiques. ][/url] Véronique thomas-vaslin1 & frédéric jacquemart
Cette page a été consultée 139 fois